17ème mission de Coopération entre le CHU de Bejaia-CHU de Saint Etienne. 11 Patients opérés


Le 22-05-2018


La coopération bilatérale entre le CHU de Bejaia et de Saint Etienne (France) continue son rythme de progression dans le cadre de la formation et d’échange d’expériences.

Durant la semaine du 11 au 18 Mai, le Professeur Hassan ALKHOURY SALEM, Chirurgien Pédiatre Spécialisé en Orthopédie Pédiatrique, les Chirurgiens Pédiatres du CHUB ainsi que l’équipe du Bloc Opératoire Khellil Amrane ont réussi à opérer onze (11) enfants porteurs de pathologies variées.

Pendant la séance d’évaluation et de synthèse de l’activité, le Professeur ALKHOURI a signalé que le CHU de Bejaia dispose d’un potentiel humain très qualifié, selon lui, capable de relever les défis. Il a apprécié l’esprit d’équipe qui règne dans le Service de la Chirurgie Pédiatrique du CHUB.

Le Dr SAHI Bachir, chargé de la coopération, a remercié tous les médecins et les intervenants stéphanois qui ont marqué leur passage au CHUB et qui ont pu matérialiser plusieurs initiatives à ce jour, depuis la mission d’exploration de 2014.

Il s’est montré satisfait des résultats obtenus. « C’est maintenant qu’on commence à fructifier et à sentir le fruit de la coopération » ; avance t’il.

Pour mieux gérer, maitriser et avoir une cartographie globale des risques, le Docteur SAHI a souhaité que les Etablissements de Santé Algériens soient dotés des Directions dédiées à la qualité.

Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia

Également au CHU

Participation à la 3ème édition du Salon International des Expertises pour le Domaine Hospitalier.

'Le Centre Hospitalo-Universitaire de Bejaia a marqué sa présence au Salon International des expertises dans le domaine hospitalier intitulé « ALMOUSTACHFA », initié par l’Agence Nationale de Gestion des Réalisations et des Equipements des Etablissement de la Santé (AREES), sous la tutelle du Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière en partenariat avec Agency Events. L’événement regroupe chaque année plusieurs opérateurs économiques activant dans le domaine de la santé ainsi que l’ensemble des établissements publics à savoir les Directions de Santé de Wilaya et les CHU du pays. L’ouverture des journées a été caractérisée par la visite du ministre de la santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière en l’occurrence Monsieur Abdelmalek Boudief. Lors de son passage au stand du CHUB, Monsieur le Ministre a reçu plusieurs explications notamment autour des activités du CHUB et l’hospitalisation à domicile. Le patron du secteur a tenu en cette circonstance à remercier tous les acteurs qui se sont impliqués dans la dynamique positive menée par le CHUB en promettant des projets avenirs qui allégeront les souffrances de nos malades. Enfin, il donne rendez-vous pour une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Bejaia. Bureau de l’Information de la Communication et de l’Audio-Visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 15-02-2016

Le cancer du rectum et du colon en progression d'année en année en Algérie (experts)

'6.000 sujets nouveaux atteints du cancer colorectal sont annuellement enregistrés en Algérie, ont révélé des praticiens spécialistes de la pathologie réunis en colloque national à Bejaia pour faire le point sur la situation mais aussi pour préconiser un "plan d'attaque" se prédestinant a en réduire l’incidence. "Depuis une dizaine d'années, il n y’a pas eu une augmentation de l’incidence de ce type de cancer", a souligné le professeur Berkane, chef du service en chirurgie Générale au C.H.U de Bejaia qui en attribue la cause à beaucoup de facteurs dont le plus significatif reste "les changements alimentaires de la population". "On mange de façon différente qu’il y’a quelques années. On suit les régimes des pays développés et forcément on les suit dans l’incidence du cancer", a-t-il relevé, estimant toutefois que "l’Algérie reste à un niveau médiane, à une incidence ni forte ni faible". Pour autant, y voit-il, il y’a un effort à faire en matière de dépistage, donc, de survie voire de guérison car, a-t-il indiqué, notant que "70 % des malades sont diagnostiqués à un stade tardif, à un stade avancé (III et IV) déjà métastatique où les chances de guérison sont quasi-nulles". Le professeur Berkane, n’a pas manqué dans ce sillage de mettre en relief l’impact financier et médical des prises en charge à ce stade de la maladie, dont le traitement passe souvent par la chimio ou la radiothérapie, jugée à la fois lourds et coûteux. Abondant dans ce sens, le professeur Bouzid, chef de service au CPMC Alger (centre Pierre et Marie Curie), n’a pas manqué de souligner l’importance précoce du dépistage individuel ou ciblé, notamment pour ce qui est des populations à risque (hérédité ou familial) sur lesquels il est impératif d’axer l’effort. "Un gastroentérologue peut d’emblée prendre en charge l’apparition des lésions, et des polypes". "La recherche du sang dans les selles est un signe d’inquiétude. Une endoscopie est nécessaire", a-t-il soutenu, relevant toutefois qu'"il est dommage de faire la recherche (sang dans les selles puis d’attendre six mois pour faire le reste (endoscopie)", estimant que l’attente doit se faire dans la quinzaine. Le professeur en a profité pour aborder l’importance du plan anti-cancer, adopté en 2012 à l’initiative du président de la république, ne manquant de souligner la décision gouvernementale de maintenir en l’état les dotations qui lui sont destinées. "Il y’a 180 milliards de dinars qui lui sont affectés. Il n’y aura pas de restrictions", a-t-il souligné. Les travaux de ce congrès sont prévus sur deux jours et devraient être couronnés à terme par des recommandations, visant la prise en charge de cette pathologie et l’amélioration des dispositifs qui lui sont consacrés qu’il s’agisse de dépistage, de préventions ou de traitement. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia. Source : APS'

CHU Béjaia Le 01-02-2016

Programme du premier congrès de Cancérologie.

'Sous la Haute autorité de Monsieur le Ministre de la Santé, la Faculté de Médecine de l’université Abderrahmane Mira de Bejaia et le CHU de la même ville, organisent le premier congres de Cancérologie les 29 et 30 Janvier 2016 sous le slogan « Dépistage colorectaux, il est temps ». PROGRAMME Première journée : Vendredi 29 Janvier 2016 14h00 : Accueil des participants 15 h00 : Inauguration par : Mr le Ministre de la santé de la population et de la réforme hospitalière Pr Zitouni , Pr Bouzid , Mr le wali, Mr le Recteur de l’université de Bejaia, Mr le Doyen de la faculté de Médecine de Béjaia, Mr le DG du CHU de Bejaia . Première séance : Dépistage et épidémiologie des cancers colorectaux Modérateurs : Pr Zitouni , Pr Bouzid ,Pr Tliba , Pr Bensalem . 15h50 : Epidémiologie des cancers colorectaux. Pr Oukkal. Chef de service d’oncologie de Beau fraisier. CHU Benimessous. 16h10 : registre du cancer de Bejaia : Etat des lieux et perspectives. Dr Medkour : maitre assistant en épidémiologie CHU Bejaia. 16h25 : Expérience du réseau dépistage des cancers colorectaux. Pr Ahmet karaca serdar : responsable du réseau dépistage du cancer colorectal Turquie. 16h45 : Essais clinique et recherche dans le dépistage des cancers colorectaux par la nouvelle méthode immunologique. Pr Nurdan Tozun: chef de service de gastroentérologie Turquie. 17h05 : Dépistage des cancers colorectaux en Algérie. Pr Bouzid. Chef de service d’oncologie médicale .CPMC Alger 17h20 : Débat et Discussion Deuxième séance : Diagnostic et anatomopathologie Modérateurs : Pr Danoune , Pr Rayan , , Pr Lankar, Pr Bouali , Pr Kerboua ,. 17h45 : Diagnostic clinique et morphologique des cancers colorectaux . Dr Belloul maitre assistante en Gastroentérologie .CHU Bejaia 18h05 : Diagnostic anatomopathologique et biologie moléculaire Pr Ait Kaci. Anatomopathologie. CPMC Alger 18h25 : Discussion et débat. 19h00 : Clôture. 20h00 : Dîner . Deuxième journée : Samedi 30 Janvier 2016 Troisième séance : Thérapeutique Modérateurs : Pr Bouzid ,Pr Berkane , Pr Saib , Pr Bounedjar, 08h30 : Traitements chirurgicaux des cancers colorectaux localisés. Pr Saib : chef de service de chirurgie générale CAC Sétif 08h50 : Place de la cœlioscopie dans le traitement des cancers colorectaux localisés. Pr S.Mahfouf : professeur en chirurgie générale EHS Zemirli 09h10 : Traitements chirurgicaux des cancers colorectaux stade avancé .Pr Berkane chef de service de chirurgie générale CHU Bejaia Modérateurs : Pr Bouzid , Pr Oukkal , Pr H.Mahfouf, 09h30 : Chimiothérapie des cancers colorectaux. Dr Benlahreche : maitre assistante en oncologie médicale CHU Laghouat 09h50 : Thérapie ciblée et immunothérapie des cancers colorectaux. Pr Benbrahim : chef de service d’oncologie médicale CAC Batna 10h10 - 10h45 : Débat et discussion. 10h45- 11h00: Pause café. 11h00 : Indication des soins d’oncologie dans les cancers colorectaux. Pr Lannabi : professeur en oncologie médicale HCA 11h20 : Suivi post thérapeutique des cancers colorectaux. Dr Belhadef : Maître assistant en oncologie à l’EHS Rouïba 11h40 : L’apport de l’évaluation onco-gériatrique dans la prise en charge du cancer colorectal. Pr Djeddi : Chef de service d’oncologie médicale CAC Annaba 12h00 : Recommandations des experts : dépistage, diagnostic et thérapeutique. Dr Mazouzi : Maître assistante en oncologie médicale CHU Bejaia 12h15 : Débat et discussion. 13h00 : Clôture et déjeuner. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 27-01-2016

La toxine botulinique par guidage Echographique

'La salle de réunion de la Direction Générale du CHU a abrité ce jour Samedi 16 janvier 2016 une journée de formation sur le thème : La toxine botulinique par guidage Echographique, soutenue par Ipsen Pharma Algerie. Animée par le Docteur AMZIANE, maitre assistant en anesthésie réanimation au CHU de Douera (Alger), elle a vue la participation active des praticiens spécialistes en Médecine Physique et Réadaptation (MPR) du CHU de Bejaia et ceux de l’EHS d’Ilmaten. Sept patients de Bejaia on bénéficié de cette nouvelle technique, indolore et confortable. La spasticité qui survient à la suite des lésions des vois pyramidales dans les atteintes du Système Nerveux Central concerne un grand nombre de patients avec des conséquences diverses. L’évolution et le traitement de la spasticité nécessite une équipe pluridisciplinaire. Son traitement se fait après évaluation de ces répercutions sur la fonction, le confort et la qualité de vie du patient. La Toxine Botulinique est actuellement le traitement de première ligne pour la spasticité focale et multifocale. Son utilisation doit faire partie d’un programme de prise en charge thérapeutique global avec la rééducation et l’utilisation des orthèses. La technique d’injection est importante pour améliorer l’efficacité du traitement et réduire les effets indésirables. L’échographie permet une visualisation directe du muscle et des structures avoisinantes. Elle permet aussi de fiabiliser le geste, localiser l’aiguille dans l’endroit ou on souhaite injecter le produit et éviter les injections hors-cible et ainsi les risques iatrogènes. Elle facilite aussi le traitement des muscles réputes difficiles et profonds. Elle permet la visualisation des vaisseaux et augmente la sécurité du geste, elle est mieux tolérée et mieux acceptée chez les enfants comparée à la technique d’électrostimulation. Au total, l’échographie devient un outil pratique et indispensable. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 16-01-2016

Actu-Météo

Béjaïa

Plus de News

Actu-Vidéo