Faites attention au monoxyde de carbone!!


Le 05-02-2019

Faites attention au monoxyde de carbone!!

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz toxique, inodore, incolore et inflammable.

C’est un meurtrier silencieux qui fait des milliers de victimes chaque année.

A Bejaia seulement, cinq (05) victimes ont été enregistrées depuis l’arrivée de la saison hivernale. D’autres ont été sauvées de justesse par les éléments de la protection civile.

Afin d’éviter le drame que peut engendrer ce produit, suivez les indications suivantes :

1. Aérer votre domicile tous les jours même par temps froids au moins 10 minutes par jour;
2. Vérifier chaque année les installations et nettoyez les filtres ;
3. Ne jamais faire fonctionner un chauffage d’appoint et continu ;
4. Ne pas se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, barbecues…etc.
5. Vérifier la couleur des flammes dégagées par votre chauffage. Si elle est bleue, c’est que la combustion est complète (pas de monoxyde de Carbonne). Si la flamme devient paresseuse ou de couleur jeune, c’est probablement le signe d’une combustion incomplète et donc de la production de monoxyde de carbone.

Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.

Également au CHU

Le Service d’Ophtalmologie du CHU de Bejaia se prépare pour la greffe de cornée et à la chirurgie du segment postérieur de l’œil.

'Le service d’ophtalmologie qui a été renforcé par l’arrivée d’un certains nombre de praticiens médicaux entre maitre assistants et praticiens spécialistes assistants se prépare à la greffe de cornée et à la chirurgie du segment postérieur de l’œil conformément aux instructions de Monsieur le Ministre de la Santé, de la Population et de la Reforme Hospitalière, mais on constate d’ores et déjà une amélioration sensible dans la rapidité et la qualité de prise en charge. Un dépistage du glaucome dans la wilaya de Bejaia est effectif depuis Juin 2015. Des équipements de dernière génération sont acquis par le CHU de Bejaia ; Tomography par cohérence optique(OCT). Champ visuel automatisé(HFA). Permettent le diagnostic et le suivi des malades souffrant de cette pathologie. En effet une réduction des délais d’attentes dans la chirurgie de la cataracte est notée au grand soulagement de la population car le nombre de malades souffrant entre autres de cataracte opérés par la technique de phako-émulsification est passé entre le mois d’octobre 2015 et décembre 2015 du simple au double (61 à 122) et avec de très bons résultats ; mais le plus important dans tout cela c’est la constitution d’une jeune équipe dynamique et solidaire autour du Dr IKHLEF Madani, Médecin Chef du Service. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 12-01-2016

Visibilité du CHU de Bejaia "Acte N° 03". Le Docteur R.F Boubezari félicité par l’Organisation Mondiale de la Protection Civile.

'Suite à sa participation au Séminaire de « Médecine de Catastrophe » qui s’est déroulé à Pointe-Noire (République du Congo) du 30 novembre au 10 décembre 2015, le Docteur Réda-Fihri BOUBEZARI, Représentant du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Responsable de Département d’Anesthésie Réanimation Urgences et SAMU (DARUS) du CHU de Bejaia, a fait l’objet d’une correspondance émanant du siège de l’Organisation Mondiale de la Protection Civile sis à Genève (Suisse), portant appréciation et reconnaissance des experts internationaux. En effet, il a fait preuve de compétences pédagogiques, de dynamisme, de disponibilité et d’engagement, tel qu’il est décrit dans la dite correspondance adressée par l’OPIC dont nous détenons copie. Dans le courrier, vous pouvez lire, « En effet, vous avez bien voulu nous mettre à disposition le Dr Rédha-Fihri BOUBEZARI pour dispenser ce cours de haut niveau, qui a par ailleurs, remporté un réel succès. Soyez assuré que le Service de santé en Algérie et son organisation a fait grande impression au Congo, tant par le contenu du cours dispensé par votre représentant du Ministère, que par la méthode associant étroitement les délégués médecins de nos pays membres au processus didactique et à l’expérience vécue. » Vous allez trouver ainsi dans l’écrit adressé depuis la ville de Genève « Monsieur, Jean-Charles Dédo, expert de l’OPIC, qui se trouvait sur place aux côtés du Dr Boubezari, a pu largement apprécier son dynamisme, sa disponibilité et son engagement. Enfin les compétences pédagogiques du Dr Boubezari et son sens des relations publiques ont été particulièrement appréciés par tous les médecins conviés à ce séminaire. » « En vous réitérant toute ma gratitude pour avoir permis au Dr Boubezari de mettre son expérience au service des médecins des états membre de l’(OIPC) », conclu le message. C’est dire que Bejaia recèle désormais des compétences avérées qui n’attendent qu’à s’exprimer. Bonne nouvelle pour cette année 2966. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 11-01-2016

APPEL A LA COMMUNICATION

'REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Centre Hospitalo-Universitaire de Bejaia APPEL A LA COMMUNICATION Le Centre Hospitalo-universitaire Khellil Amrane de Bejaia, organise les premières journées Médico-chirurgicales du CHU qui auront lieu le 16 et 17/04/2016 à l’Auditorium Aboudaou de l’Université de A/Mira de Bejaia. Les thèmes retenus sont: - Les urgences médicochirurgicales. - Les actualités thérapeutiques. - Communication libres. Prière d’adresser les abstracts avant le 15 Mars 2016 au Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-Visuel (BICAV) du CHU de Bejaia, à l’adresse Mail suivante : JMCCHUB2016@yahoo.fr Ou par Fax au numéro suivant : Fax : 034 12 33 61. Les résumés doivent être rédigés avec les caractères Times New Roman, police 12. Ils doivent comporter : - Le titre - Auteur et co-auteurs - Objectifs - Matériels et méthodes - Résultats - Conclusion Le comité d’organisation vous remercie pour votre participation. Veuillez télécharger l'abstract à partir du lient suivant: http://www.chubejaia.dz/chu/image/file/1452164515.PDF'

CHU Béjaia Le 07-01-2016

Focus sur le personnel du CHU

'ENTRETIEN AVEC LE PROFESSEUR SALAH BERKANE, ENTRETIEN AVEC LE PROFESSEUR SALAH BERKANE, CHEF DE SERVICE DE LA CHIRURGIE GENERALE ET PRESIDENT DU CONSEIL SCIENTIFIQUE DU CHU DE BEJAIA, «95% DES PATHOLOGIES DIGESTIVES CANCEREUSES SONT PRISES EN CHARGE AU CHU DE BEJAIA.» Né le 16 septembre 1960 à Alger, père de trois enfants, le Professeur Salah Berkane, est le produit de la Faculté de Médecine d’Alger. Maitre-assistant de la promotion de Mai 1992. En 2001, il réussira sa thèse sur le « Traitement radical du cancer de la vésicule biliaire », avant qu’il devienne Professeur spécialisé en chirurgie hépatobiliaire et digestive en Décembre 2006 puis Professeur Chef de Service au CHU de Bejaia suite au concours national de chefferie de service organisé en Mai 2014. BICAV : Vous venez d’être installé au CHU de Bejaia en qualité de Médecin Chef de Service de Chirurgie Générale et élu Président du Conseil Scientifique. Que signifient pour vous ces nouveaux postes de responsabilité ? « Les responsabilités qui m’ont été confiées nécessitent des efforts colossaux ; Car, s’occuper à la fois des activités d’enseignement, de chirurgie, de la chefferie de service et du conseil scientifique est une mission très lourde, mais je ne peux pas refuser ces louables tâches étant donné qu’elles visent à améliorer la prestation pour laquelle je suis là, mais surtout, le bien être des malades». BICAV : Est-ce qu’on peut dire qu’aujourd’hui la wilaya de Bejaia dispose d’un service de Chirurgie Générale doté de moyens humains et logistiques qui permettent aux malades locaux de ne plus se rendre vers d’autres wilayas pour se faire opérer? « Oui et non. Oui, puisque 95% des pathologies digestives cancéreuses sont prises en charge au niveau du CHU de Bejaia, à l’exception des cancers de l’œsophage que nous transférons vers la capitale. Chez nous, nous enregistrons peu de cas qui, malheureusement, ne permettent pas d’acquérir une expertise (Environs deux cas par an). Il faut dire que cette maladie exige une pratique permanente pour la maitriser. BICAV : Peut-on dire que le service que vous dirigez a atteint les normes universelles dans la prise en charge des interventions chirurgicales? « On ne peut parler de normes qu’après avoir réduit les délais d’attente à trois semaines qui sont nécessaires aux procédures préopératoires (Bilan préopératoire et discussion avec nos collègues anesthésistes-réanimateurs pour estimer les risques encourus par le patient). Au niveau de notre service, la moyenne varie d’un (01) mois pour les cancéreux et trois mois (03) pour les pathologies bénignes. Pour sortir de cette situation et afin de se rapprocher des normes, le nombre de salles opératoires doivent être doublées ». BICAV : Vous avez participé très récemment au congrès international qui s’est tenu dans la ville de MARRAKECH (Royaume du Maroc), Pouvez vous nous décrire l’objet de votre participation ? « Effectivement, durant l’année 2015, j’ai marqué ma participation à deux congrès internationaux. Le premier est le Congrès International de Chirurgie Générale organisé par l’Association Française de Chirurgie qui s’est déroulé du 30 Septembre au 02 Octobre 2015 au palais des congrès (Paris, France), durant lequel j’ai exposé cinq communications dont trois posters et deux communications orales. Les thématiques abordées sont, la cancérologie digestive, le cancer colorectal, le cancer de la vésicule biliaire, la carcinose péritonéale et les métastases hépatiques. Le deuxième événement auquel j’ai pris part, c’est la 10ème Conférence Internationale sur le Cancer en Afrique (10th International Conference on Cancer in Africa) abrité par la ville de Marrakech (Royaume du Maroc) du 18 au 22 Novembre passé. L’événement a été organisé en collaboration avec la fondation Lalla Salma pour la prévention et le traitement du cancer. Cinq (05) communications ont marqué mon passage à savoir entre autres, la chimiothérapie intrapéritonéale adjuvante après chirurgie radicale pour le cancer colique classe PT4, le cancer colorectal du sujet jeune, et la prise en charge des carcinoses péritonéales. » BICAV : Quelle sont les perspectives du Service de Chirurgie Générale? « Les perspectives de mon service visent la formation de toutes les corporations qui veillent au bon fonctionnement des protocoles de soins, le développement de la prise en charge de la cancérologie digestive, la chirurgie hépatobiliaire, la chirurgie pancréatique et la coeliochirurgie. En fait, c’est l’amélioration de la qualité des soins qui passent par la formation d’une équipe chirurgicale experte aidée par le personnel paramédical de haut niveau et les autres confrères coopérant avec notre service ». BICAV : Merci de votre collaboration et bonne année 2016 qui sera, nous espérons, celle du couronnement des efforts de toute votre équipe et celle du CHU de Bejaia. Entretien réalisé par, Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 03-01-2016

Actu-Météo

Béjaïa

Plus de News

Actu-Vidéo