Actualités

LUTTE CONTRE LA MALADIE ÉLÉPHANTIASIS Grande mobilisation citoyenne à Tichy


Le 20-08-2018

Prise en charge des malades au Centre hospitalo-universitaire de Béjaïa
Connue pour être une ville touristique, Tichy se singularise cet été avec une autre valeur, celle de la solidarité.
Les bonnes réussites font des émules. Après avoir réussi a prendre en charge une de leurs victimes de l'éléphantiasis, une maladie qui atteint le système lymphatique et peut entraîner une augmentation anormale du volume de certaines parties du corps, à l'origine de douleurs, de handicaps sévères et de stigmatisation sociale, Solid'art, une association entourée d'un collectif de bénévoles, prend son bâton de pèlerin pour réunir des fonds dans le but d'acquérir l'équipement nécessaire à la prise en charge des malades au profit du Centre hospitalo-universitaire de Béjaïa. Lors d'une conférence de presse animée hier à l'hôtel Raya de Tichy, le professeur Danoune, DG du CHU de Béjaïa, a estimé à 100 le nombre de cas en Algérie, dont trois à Béjaïa. «La filariose lymphatique, communément appelée éléphantiasis, est l'une des maladies tropicales, qui bénéficie actuellement de trois programmes de l'OMS», a-t-il déclaré, précisant que «l'infection se produit lorsque les parasites filaires responsables de la maladie, sont transmis à l'homme par des moustiques. Une infection qui provoque des dommages non apparents dans le système lymphatique». Cette maladie, ajoute-t-il, «se manifeste visiblement par des douleurs et défigurant gravement le lymphoedème, l'éléphantiasis et la tuméfaction du scrotum, n'apparaissent que plus tard dans la vie et peuvent entraîner des incapacités permanentes. Les sujets atteints ne souffrent pas uniquement d'incapacités physiques, ils sont également touchés par des troubles mentaux, et des problèmes sociaux et financiers qui sont autant d'agents de stigmatisation et de pauvreté».
La filariose lymphatique touche 120 millions de personnes dans le monde, dont un tiers en Afrique. Elle est due à des vers parasites filiformes transmis à l'homme par les piqûres de moustiques. Ces parasites microfilaires envahissent directement les réseaux lymphatiques les plus proches de l'inoculation (membres inférieurs le plus souvent, les organes génitaux, plus rarement les membres supérieurs ou les seins! La découverte de cette pathologie s'est faite, par le plus grand des hasards, en février 2009, dans le cadre des activités de l'association Kontacts qui séjourne une à deux fois par an à Kaya au Burkina Faso. Cette association apolitique, aconfessionnelle et sans vocation médicale s'efforce, depuis 15 ans, de mettre en relation dans un cadre scolaire, de jeunes Français et Burkinabés (ce mot est invariable). La ville de Kaya, 15000 habitants, est située à 100km au nord-est de la capitale, Ouagadougou. A Tichy, dans la wilaya de Béjaïa, ce sont les habitants qui récidivent après s'être mobilisés dans une vaste campagne de solidarité avec un jeune homme de la région, atteint de la même maladie pour collecter des fonds afin de le transférer à l'étranger pour des soins.
En effet, le jeune homme en question, Nadir Zemouri, âgé de 40 ans, était atteint d'éléphantiasis. Des jeunes, pleins d'entrain pour la bonne cause, se sont mobilisés avec succès. En France, à Saint-Denis plus précisément, une association à caractère social, Miroir et différence, présidée par Ourdia Aîbache originaire de Tichy, s'est mise de la partie en mobilisant la forte communauté kabyle implantée dans cette ville, où un gala de solidarité sera organisé le 15 octobre.
Au Canada, au Québec notamment, de jeunes émigrés de la région de Béjaïa se sont sentis pleinement concernés par le malheur qui frappe le jeune Nadir, en organisant des collectes pour pouvoir aider le malade dont l'état de santé nécessite une intervention en France.
Le malade sera par la suite pris en charge. Il est présentement en voie de guérison. Ce succès encourage le collectif. Lors du transfert de Nadir en France, Omar Aït Mohktar, coordinateur de citoyens algériens en France, accompagnateur du malade lors de son transfert en France, a fait une proposition au docteur Corine Bekker sur la possibilité d'accompagner l'hôpital de Béjaïa dans le traitement de cette maladie.
Elle accepte de venir opérer sur place, pour peu que les équipements soient à disposition, ce qui explique cette opération de collecte organisée par Solid'art de Tichy, indique Okba Bedahouche. Une opération parrainée par le chanteur Idir et autres vedettes de la chanson kabyle, qui ont animé plusieurs galas à Tichy et à Aokas. Soutenue par l'Office national des droits d'auteur et droits voisins, et d'autres opérateurs économiques, dont l'établissement Beaux-Rivages, cette opération avance dans de bonnes conditions, a-t-on rassuré hier. Il est dommage que quelques artistes invités ont exigé leurs cachets. Une fausse note en somme dans une opération de solidarité.

Par Arezki SLIMANI - L'Expression du Dimanche 19 Aout 2018

Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.

Également au CHU

Condoléance

' Très attristé par le décès de la maman du Professeur Ahmed Salah, qui représente une des poutres maîtresses du dépistage du cancer colorectal à Bejaia et qui a sacrifié de nombreux Weekend et jours fériés pour venir au CHU de Bejaia encadrer ses collègues gastro-entérologues et prendre en charge les patients, le Directeur Général du CHU de Bejaia ainsi que l’ensemble du personnel Médical, Paramédical et Administratif tiennent à présenter leurs sincères condoléances à toute la famille de la défunte. L’enterrement a eu lieu aujourd’hui 11.07.2017 dans la localité de ASSIF EL HAMMAM, wilaya de Bejaia. À Dieu nous appartenons et à lui nous retournerons. Bureau de l'Information, de la Communication et d'Audio-visuel du CHU de Bejaia. '

CHU Béjaia Le 11-07-2017

Communiqué

'Communiqué « Stop à la violence et aux agressions dans nos hôpitaux !!!!» Dans la journée du Dimanche 25 juin 2017, premier jour de l’Aid, au moment où le personnel du CHU de Bejaia était réquisitionné pour assurer ses prestations au service des malades et des usagers de la santé, deux employés ont fait, malheureusement, l’objet d’agression physique leur occasionnant des blessures diverses. Il s’agit, de Monsieur, CHELGHOUM Djamel, Cadre Paramédical de radiologie, agressé par un jeune homme en état d’ivresse et de Monsieur, HABOUCHE Madjid, agent de sécurité exerçant au niveau de l’unité hospitalière Frantz Fanon, victime d’une attaque par arme blanche (coup de couteau) pendant qu’il essayait d’assurer l’ordre au service ORL. Face à cette situation regrettable et inadmissible, la Direction Générale du Centre Hospitalo-Universitaire de Bejaia, dénonce avec vigueur ces actes irresponsables pouvant perturber le climat de travail. Par ailleurs, elle lance un appel fraternel à tous les personnels (Médicaux, paramédicaux, Administratifs et Techniques) pour rester vigilant et solidaire pour permettre à notre établissement de garantir une prise en charge de qualité aux patients. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 28-06-2017

VÅ“ux de l'Aid Al Fitr

' A l’occasion de l’avènement de la fête de « Aid El Fitr El Moubarak », la Direction Générale du Centre Hospitalo-universitaire de Bejaia à sa tète le Professeur Abdelmalek DANOUNE, tient à présenter ses meilleurs vœux à tous les employés et employées du CHUB, priant Dieu Tout-Puissant que cette fête soit une occasion renouvelée, dans la paix et la stabilité et de nous accorder ainsi qu’à l’ensemble de la nation musulmane prospérité, joie et de bien-être. Bureau de l'Information, de la Communication et d'Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 27-06-2017

Première opération thrombolyse réalisée au CHU de Bejaia pour un AVC Ischémique.

' En date du jeudi 08 juin 2017, le Docteur Tarek, maitre assistante en réanimation, accompagnée d’une équipe pluridisciplinaire, ont réussi une opération de thrombolyse sur un patient âgé de 72 ans. C. Lahcene est hypertendu, diabétique et porteur d’un pacemaker. Cette opération est la première du genre au CHU de Bejaia. Elle vient d’être couronner la formation dont vient de bénéficier les Docteurs, Tarek et Mekroud au CHU de Blida qui représente un centre de référence national, grâce à l’engagement exemplaire du Professeur Arezki et de son équipe pour généraliser cette technique qui rentre dans le cadre d’un plan national. Le CHU de Bejaia représente le sixième établissement à l’avoir lancée. Quarante minutes après le geste effectué, le patient commence à bouger ses membres supérieurs et inférieurs au grand bonheur de C. Lahcene, sa fille et son épouse qui l’ont accompagné aux UMC. Prochainement, un communiqué de sensibilisation pour la prévention vous sera communiqué sur le site web de l'établissement. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 14-06-2017

Actu-Météo

Béjaïa

Plus de News

Actu-Vidéo