Actualités

LUTTE CONTRE LA MALADIE ÉLÉPHANTIASIS Grande mobilisation citoyenne à Tichy


Le 20-08-2018

Prise en charge des malades au Centre hospitalo-universitaire de Béjaïa
Connue pour être une ville touristique, Tichy se singularise cet été avec une autre valeur, celle de la solidarité.
Les bonnes réussites font des émules. Après avoir réussi a prendre en charge une de leurs victimes de l'éléphantiasis, une maladie qui atteint le système lymphatique et peut entraîner une augmentation anormale du volume de certaines parties du corps, à l'origine de douleurs, de handicaps sévères et de stigmatisation sociale, Solid'art, une association entourée d'un collectif de bénévoles, prend son bâton de pèlerin pour réunir des fonds dans le but d'acquérir l'équipement nécessaire à la prise en charge des malades au profit du Centre hospitalo-universitaire de Béjaïa. Lors d'une conférence de presse animée hier à l'hôtel Raya de Tichy, le professeur Danoune, DG du CHU de Béjaïa, a estimé à 100 le nombre de cas en Algérie, dont trois à Béjaïa. «La filariose lymphatique, communément appelée éléphantiasis, est l'une des maladies tropicales, qui bénéficie actuellement de trois programmes de l'OMS», a-t-il déclaré, précisant que «l'infection se produit lorsque les parasites filaires responsables de la maladie, sont transmis à l'homme par des moustiques. Une infection qui provoque des dommages non apparents dans le système lymphatique». Cette maladie, ajoute-t-il, «se manifeste visiblement par des douleurs et défigurant gravement le lymphoedème, l'éléphantiasis et la tuméfaction du scrotum, n'apparaissent que plus tard dans la vie et peuvent entraîner des incapacités permanentes. Les sujets atteints ne souffrent pas uniquement d'incapacités physiques, ils sont également touchés par des troubles mentaux, et des problèmes sociaux et financiers qui sont autant d'agents de stigmatisation et de pauvreté».
La filariose lymphatique touche 120 millions de personnes dans le monde, dont un tiers en Afrique. Elle est due à des vers parasites filiformes transmis à l'homme par les piqûres de moustiques. Ces parasites microfilaires envahissent directement les réseaux lymphatiques les plus proches de l'inoculation (membres inférieurs le plus souvent, les organes génitaux, plus rarement les membres supérieurs ou les seins! La découverte de cette pathologie s'est faite, par le plus grand des hasards, en février 2009, dans le cadre des activités de l'association Kontacts qui séjourne une à deux fois par an à Kaya au Burkina Faso. Cette association apolitique, aconfessionnelle et sans vocation médicale s'efforce, depuis 15 ans, de mettre en relation dans un cadre scolaire, de jeunes Français et Burkinabés (ce mot est invariable). La ville de Kaya, 15000 habitants, est située à 100km au nord-est de la capitale, Ouagadougou. A Tichy, dans la wilaya de Béjaïa, ce sont les habitants qui récidivent après s'être mobilisés dans une vaste campagne de solidarité avec un jeune homme de la région, atteint de la même maladie pour collecter des fonds afin de le transférer à l'étranger pour des soins.
En effet, le jeune homme en question, Nadir Zemouri, âgé de 40 ans, était atteint d'éléphantiasis. Des jeunes, pleins d'entrain pour la bonne cause, se sont mobilisés avec succès. En France, à Saint-Denis plus précisément, une association à caractère social, Miroir et différence, présidée par Ourdia Aîbache originaire de Tichy, s'est mise de la partie en mobilisant la forte communauté kabyle implantée dans cette ville, où un gala de solidarité sera organisé le 15 octobre.
Au Canada, au Québec notamment, de jeunes émigrés de la région de Béjaïa se sont sentis pleinement concernés par le malheur qui frappe le jeune Nadir, en organisant des collectes pour pouvoir aider le malade dont l'état de santé nécessite une intervention en France.
Le malade sera par la suite pris en charge. Il est présentement en voie de guérison. Ce succès encourage le collectif. Lors du transfert de Nadir en France, Omar Aït Mohktar, coordinateur de citoyens algériens en France, accompagnateur du malade lors de son transfert en France, a fait une proposition au docteur Corine Bekker sur la possibilité d'accompagner l'hôpital de Béjaïa dans le traitement de cette maladie.
Elle accepte de venir opérer sur place, pour peu que les équipements soient à disposition, ce qui explique cette opération de collecte organisée par Solid'art de Tichy, indique Okba Bedahouche. Une opération parrainée par le chanteur Idir et autres vedettes de la chanson kabyle, qui ont animé plusieurs galas à Tichy et à Aokas. Soutenue par l'Office national des droits d'auteur et droits voisins, et d'autres opérateurs économiques, dont l'établissement Beaux-Rivages, cette opération avance dans de bonnes conditions, a-t-on rassuré hier. Il est dommage que quelques artistes invités ont exigé leurs cachets. Une fausse note en somme dans une opération de solidarité.

Par Arezki SLIMANI - L'Expression du Dimanche 19 Aout 2018

Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.

Également au CHU

Programme du premier congrès de Cancérologie.

'Sous la Haute autorité de Monsieur le Ministre de la Santé, la Faculté de Médecine de l’université Abderrahmane Mira de Bejaia et le CHU de la même ville, organisent le premier congres de Cancérologie les 29 et 30 Janvier 2016 sous le slogan « Dépistage colorectaux, il est temps ». PROGRAMME Première journée : Vendredi 29 Janvier 2016 14h00 : Accueil des participants 15 h00 : Inauguration par : Mr le Ministre de la santé de la population et de la réforme hospitalière Pr Zitouni , Pr Bouzid , Mr le wali, Mr le Recteur de l’université de Bejaia, Mr le Doyen de la faculté de Médecine de Béjaia, Mr le DG du CHU de Bejaia . Première séance : Dépistage et épidémiologie des cancers colorectaux Modérateurs : Pr Zitouni , Pr Bouzid ,Pr Tliba , Pr Bensalem . 15h50 : Epidémiologie des cancers colorectaux. Pr Oukkal. Chef de service d’oncologie de Beau fraisier. CHU Benimessous. 16h10 : registre du cancer de Bejaia : Etat des lieux et perspectives. Dr Medkour : maitre assistant en épidémiologie CHU Bejaia. 16h25 : Expérience du réseau dépistage des cancers colorectaux. Pr Ahmet karaca serdar : responsable du réseau dépistage du cancer colorectal Turquie. 16h45 : Essais clinique et recherche dans le dépistage des cancers colorectaux par la nouvelle méthode immunologique. Pr Nurdan Tozun: chef de service de gastroentérologie Turquie. 17h05 : Dépistage des cancers colorectaux en Algérie. Pr Bouzid. Chef de service d’oncologie médicale .CPMC Alger 17h20 : Débat et Discussion Deuxième séance : Diagnostic et anatomopathologie Modérateurs : Pr Danoune , Pr Rayan , , Pr Lankar, Pr Bouali , Pr Kerboua ,. 17h45 : Diagnostic clinique et morphologique des cancers colorectaux . Dr Belloul maitre assistante en Gastroentérologie .CHU Bejaia 18h05 : Diagnostic anatomopathologique et biologie moléculaire Pr Ait Kaci. Anatomopathologie. CPMC Alger 18h25 : Discussion et débat. 19h00 : Clôture. 20h00 : Dîner . Deuxième journée : Samedi 30 Janvier 2016 Troisième séance : Thérapeutique Modérateurs : Pr Bouzid ,Pr Berkane , Pr Saib , Pr Bounedjar, 08h30 : Traitements chirurgicaux des cancers colorectaux localisés. Pr Saib : chef de service de chirurgie générale CAC Sétif 08h50 : Place de la cœlioscopie dans le traitement des cancers colorectaux localisés. Pr S.Mahfouf : professeur en chirurgie générale EHS Zemirli 09h10 : Traitements chirurgicaux des cancers colorectaux stade avancé .Pr Berkane chef de service de chirurgie générale CHU Bejaia Modérateurs : Pr Bouzid , Pr Oukkal , Pr H.Mahfouf, 09h30 : Chimiothérapie des cancers colorectaux. Dr Benlahreche : maitre assistante en oncologie médicale CHU Laghouat 09h50 : Thérapie ciblée et immunothérapie des cancers colorectaux. Pr Benbrahim : chef de service d’oncologie médicale CAC Batna 10h10 - 10h45 : Débat et discussion. 10h45- 11h00: Pause café. 11h00 : Indication des soins d’oncologie dans les cancers colorectaux. Pr Lannabi : professeur en oncologie médicale HCA 11h20 : Suivi post thérapeutique des cancers colorectaux. Dr Belhadef : Maître assistant en oncologie à l’EHS Rouïba 11h40 : L’apport de l’évaluation onco-gériatrique dans la prise en charge du cancer colorectal. Pr Djeddi : Chef de service d’oncologie médicale CAC Annaba 12h00 : Recommandations des experts : dépistage, diagnostic et thérapeutique. Dr Mazouzi : Maître assistante en oncologie médicale CHU Bejaia 12h15 : Débat et discussion. 13h00 : Clôture et déjeuner. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 27-01-2016

La toxine botulinique par guidage Echographique

'La salle de réunion de la Direction Générale du CHU a abrité ce jour Samedi 16 janvier 2016 une journée de formation sur le thème : La toxine botulinique par guidage Echographique, soutenue par Ipsen Pharma Algerie. Animée par le Docteur AMZIANE, maitre assistant en anesthésie réanimation au CHU de Douera (Alger), elle a vue la participation active des praticiens spécialistes en Médecine Physique et Réadaptation (MPR) du CHU de Bejaia et ceux de l’EHS d’Ilmaten. Sept patients de Bejaia on bénéficié de cette nouvelle technique, indolore et confortable. La spasticité qui survient à la suite des lésions des vois pyramidales dans les atteintes du Système Nerveux Central concerne un grand nombre de patients avec des conséquences diverses. L’évolution et le traitement de la spasticité nécessite une équipe pluridisciplinaire. Son traitement se fait après évaluation de ces répercutions sur la fonction, le confort et la qualité de vie du patient. La Toxine Botulinique est actuellement le traitement de première ligne pour la spasticité focale et multifocale. Son utilisation doit faire partie d’un programme de prise en charge thérapeutique global avec la rééducation et l’utilisation des orthèses. La technique d’injection est importante pour améliorer l’efficacité du traitement et réduire les effets indésirables. L’échographie permet une visualisation directe du muscle et des structures avoisinantes. Elle permet aussi de fiabiliser le geste, localiser l’aiguille dans l’endroit ou on souhaite injecter le produit et éviter les injections hors-cible et ainsi les risques iatrogènes. Elle facilite aussi le traitement des muscles réputes difficiles et profonds. Elle permet la visualisation des vaisseaux et augmente la sécurité du geste, elle est mieux tolérée et mieux acceptée chez les enfants comparée à la technique d’électrostimulation. Au total, l’échographie devient un outil pratique et indispensable. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 16-01-2016

Le Service d’Ophtalmologie du CHU de Bejaia se prépare pour la greffe de cornée et à la chirurgie du segment postérieur de l’œil.

'Le service d’ophtalmologie qui a été renforcé par l’arrivée d’un certains nombre de praticiens médicaux entre maitre assistants et praticiens spécialistes assistants se prépare à la greffe de cornée et à la chirurgie du segment postérieur de l’œil conformément aux instructions de Monsieur le Ministre de la Santé, de la Population et de la Reforme Hospitalière, mais on constate d’ores et déjà une amélioration sensible dans la rapidité et la qualité de prise en charge. Un dépistage du glaucome dans la wilaya de Bejaia est effectif depuis Juin 2015. Des équipements de dernière génération sont acquis par le CHU de Bejaia ; Tomography par cohérence optique(OCT). Champ visuel automatisé(HFA). Permettent le diagnostic et le suivi des malades souffrant de cette pathologie. En effet une réduction des délais d’attentes dans la chirurgie de la cataracte est notée au grand soulagement de la population car le nombre de malades souffrant entre autres de cataracte opérés par la technique de phako-émulsification est passé entre le mois d’octobre 2015 et décembre 2015 du simple au double (61 à 122) et avec de très bons résultats ; mais le plus important dans tout cela c’est la constitution d’une jeune équipe dynamique et solidaire autour du Dr IKHLEF Madani, Médecin Chef du Service. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 12-01-2016

Visibilité du CHU de Bejaia "Acte N° 03". Le Docteur R.F Boubezari félicité par l’Organisation Mondiale de la Protection Civile.

'Suite à sa participation au Séminaire de « Médecine de Catastrophe » qui s’est déroulé à Pointe-Noire (République du Congo) du 30 novembre au 10 décembre 2015, le Docteur Réda-Fihri BOUBEZARI, Représentant du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Responsable de Département d’Anesthésie Réanimation Urgences et SAMU (DARUS) du CHU de Bejaia, a fait l’objet d’une correspondance émanant du siège de l’Organisation Mondiale de la Protection Civile sis à Genève (Suisse), portant appréciation et reconnaissance des experts internationaux. En effet, il a fait preuve de compétences pédagogiques, de dynamisme, de disponibilité et d’engagement, tel qu’il est décrit dans la dite correspondance adressée par l’OPIC dont nous détenons copie. Dans le courrier, vous pouvez lire, « En effet, vous avez bien voulu nous mettre à disposition le Dr Rédha-Fihri BOUBEZARI pour dispenser ce cours de haut niveau, qui a par ailleurs, remporté un réel succès. Soyez assuré que le Service de santé en Algérie et son organisation a fait grande impression au Congo, tant par le contenu du cours dispensé par votre représentant du Ministère, que par la méthode associant étroitement les délégués médecins de nos pays membres au processus didactique et à l’expérience vécue. » Vous allez trouver ainsi dans l’écrit adressé depuis la ville de Genève « Monsieur, Jean-Charles Dédo, expert de l’OPIC, qui se trouvait sur place aux côtés du Dr Boubezari, a pu largement apprécier son dynamisme, sa disponibilité et son engagement. Enfin les compétences pédagogiques du Dr Boubezari et son sens des relations publiques ont été particulièrement appréciés par tous les médecins conviés à ce séminaire. » « En vous réitérant toute ma gratitude pour avoir permis au Dr Boubezari de mettre son expérience au service des médecins des états membre de l’(OIPC) », conclu le message. C’est dire que Bejaia recèle désormais des compétences avérées qui n’attendent qu’à s’exprimer. Bonne nouvelle pour cette année 2966. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 11-01-2016

Actu-Météo

Béjaïa

Plus de News

Actu-Vidéo