Appel à participation.


Le 30-10-2018


Dans le cadre de ses activités scientifiques et pédagogiques, l'Académie Nationale Algérienne de Médecine Dentaire organise, la première journée scientifique sur le thème de "l'implantologie orale".

La manifestation aura lieu, le vendredi 09 Novembre 2018 au niveau de l' université A. Mira ,Campus ABOUDAOU à 08 heures 30 minutes.

Bureau de l'Information, de la Communication et d'Audio-visuel.

Également au CHU

Rassemblement des internes au CHU de Bejaia .

'Une cinquantaine d’internes en médecine de la Faculté de Médecine de Bejaia ont observé un sit-in, ce matin dimanche, 13 Mars, suivi d’une marche vers le siège de la Wilaya. Cette manifestation des futurs médecins vient en solidarité avec leurs collègues du CHU de Sétif décédés lors d’un accident tragique survenu dans la wilaya de Boumerdès. '

CHU Béjaia Le 13-03-2016

Participation à la 3ème édition du Salon International des Expertises pour le Domaine Hospitalier.

'Le Centre Hospitalo-Universitaire de Bejaia a marqué sa présence au Salon International des expertises dans le domaine hospitalier intitulé « ALMOUSTACHFA », initié par l’Agence Nationale de Gestion des Réalisations et des Equipements des Etablissement de la Santé (AREES), sous la tutelle du Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière en partenariat avec Agency Events. L’événement regroupe chaque année plusieurs opérateurs économiques activant dans le domaine de la santé ainsi que l’ensemble des établissements publics à savoir les Directions de Santé de Wilaya et les CHU du pays. L’ouverture des journées a été caractérisée par la visite du ministre de la santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière en l’occurrence Monsieur Abdelmalek Boudief. Lors de son passage au stand du CHUB, Monsieur le Ministre a reçu plusieurs explications notamment autour des activités du CHUB et l’hospitalisation à domicile. Le patron du secteur a tenu en cette circonstance à remercier tous les acteurs qui se sont impliqués dans la dynamique positive menée par le CHUB en promettant des projets avenirs qui allégeront les souffrances de nos malades. Enfin, il donne rendez-vous pour une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Bejaia. Bureau de l’Information de la Communication et de l’Audio-Visuel du CHU de Bejaia.'

CHU Béjaia Le 15-02-2016

Le cancer du rectum et du colon en progression d'année en année en Algérie (experts)

'6.000 sujets nouveaux atteints du cancer colorectal sont annuellement enregistrés en Algérie, ont révélé des praticiens spécialistes de la pathologie réunis en colloque national à Bejaia pour faire le point sur la situation mais aussi pour préconiser un "plan d'attaque" se prédestinant a en réduire l’incidence. "Depuis une dizaine d'années, il n y’a pas eu une augmentation de l’incidence de ce type de cancer", a souligné le professeur Berkane, chef du service en chirurgie Générale au C.H.U de Bejaia qui en attribue la cause à beaucoup de facteurs dont le plus significatif reste "les changements alimentaires de la population". "On mange de façon différente qu’il y’a quelques années. On suit les régimes des pays développés et forcément on les suit dans l’incidence du cancer", a-t-il relevé, estimant toutefois que "l’Algérie reste à un niveau médiane, à une incidence ni forte ni faible". Pour autant, y voit-il, il y’a un effort à faire en matière de dépistage, donc, de survie voire de guérison car, a-t-il indiqué, notant que "70 % des malades sont diagnostiqués à un stade tardif, à un stade avancé (III et IV) déjà métastatique où les chances de guérison sont quasi-nulles". Le professeur Berkane, n’a pas manqué dans ce sillage de mettre en relief l’impact financier et médical des prises en charge à ce stade de la maladie, dont le traitement passe souvent par la chimio ou la radiothérapie, jugée à la fois lourds et coûteux. Abondant dans ce sens, le professeur Bouzid, chef de service au CPMC Alger (centre Pierre et Marie Curie), n’a pas manqué de souligner l’importance précoce du dépistage individuel ou ciblé, notamment pour ce qui est des populations à risque (hérédité ou familial) sur lesquels il est impératif d’axer l’effort. "Un gastroentérologue peut d’emblée prendre en charge l’apparition des lésions, et des polypes". "La recherche du sang dans les selles est un signe d’inquiétude. Une endoscopie est nécessaire", a-t-il soutenu, relevant toutefois qu'"il est dommage de faire la recherche (sang dans les selles puis d’attendre six mois pour faire le reste (endoscopie)", estimant que l’attente doit se faire dans la quinzaine. Le professeur en a profité pour aborder l’importance du plan anti-cancer, adopté en 2012 à l’initiative du président de la république, ne manquant de souligner la décision gouvernementale de maintenir en l’état les dotations qui lui sont destinées. "Il y’a 180 milliards de dinars qui lui sont affectés. Il n’y aura pas de restrictions", a-t-il souligné. Les travaux de ce congrès sont prévus sur deux jours et devraient être couronnés à terme par des recommandations, visant la prise en charge de cette pathologie et l’amélioration des dispositifs qui lui sont consacrés qu’il s’agisse de dépistage, de préventions ou de traitement. Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audio-visuel du CHU de Bejaia. Source : APS'

CHU Béjaia Le 01-02-2016

Actu-Météo

Béjaïa

Plus de News

Actu-Vidéo